Espace Rencontres

Séduction et harcèlement de rue : est-il VRAIMENT devenu plus difficile de séduire ?

Récemment, mon ami Chrys de Drague Academy a rédigé un (excellent) article, où il réagissait à la tentative d’approche filmée par l’ex Miss France, Camille Cerf.

Cet article tire certains enseignements qui me semblent effectivement pertinents, voire indispensable, à tout homme souhaitant s’exercer à l’art de la séduction de rue.

Je vous invite à le lire en cliquant sur ce lien.

En parcourant un peu le net, et après avoir lu de nombreux commentaires sur cette fameuse vidéo, je constate une tendance qui ressort, qui est de dire que cette vidéo, et plus globalement toutes ces histoires de harcèlement, ou de pénalisation de la drague insistante, rendant la séduction de rue plus difficile, voire impossible selon certains.

Je ne suis pas d’accord avec cela.

Je pense très sincèrement que la séduction de rue n’a aucunement perdu de sa superbe, et reste LE moyen par excellence de faire des rencontres.

Petite rétrospective de 10 ans de séduction de rue

Lorsque je me suis lancé dans la séduction en 2008, on parlait déjà à l’époque de « harcélement de rue » et de « drague lourde ».

J’avais déjà explicité ici quelle en était la différence fondamentale.

Je me souviens encore qu’à l’époque, on disait que dans quelques années, il deviendrait plus compliqué (voire impossible) de continuer à séduire dans la rue du fait de la direction que prenaient les relations hommes-femmes.

Cela fait 10 ans que je pratique l’approche directe pour séduire des femmes dans la rue et dans la vie de tous les jours.

Que ce soit en 2008, en 2014 ou en 2018, mes résultats n’ont eu de cesse de s’améliorer (jusqu’à atteindre un rythme « de croisière »).

Attention, je ne prétends pas qu’il est aujourd’hui plus facile pour tout homme d’aborder une femme dans la rue, et sur ce point, je rejoins certains séducteurs qui estiment que cela demandera peut-être un peu plus d’efforts.

Cependant, et cela semble certes contre-intuitif, mais je pense que la médiatisation du phénomène de harcèlement de rue contribue à notre succès, en tant que séducteurs naturels.

Pourquoi ?

Parce qu’à chaque nouveau scandale de harcèlement, nous nous démarquons encore un peu plus par une qualité d’approche sincère, honnête, et attirante.

Je pense très sincèrement que les séducteurs qui choisissent la voie de la séduction naturelle n’ont absolument rien à craindre de la direction que prend la société.

Les femmes sont-elles plus exigeantes ? Non, elles ont juste plus d’opportunités.

Pour citer mon ami Chrys, qui dans son article dit :

Les femmes nous sélectionnent d’abord sur notre image, pas sur nos qualités intrinsèques (pour le coup, on peut aussi parler de « Tinderisation » de leur décisions initiale), mais ce sont les nouvelles règles du jeu.

Je suis d’accord avec (presque) tout.

Il y a, intrinsèquement, un phénomène de « Tinderisation » de la société, ET les femmes nous sélectionnent d’abord sur notre image (d’autant plus lorsque nous abordons de parfaites inconnues dans un lieu public).

Mais selon moi, ce ne sont pas les nouvelles règles du jeu.

Cela a toujours été les règles du jeu.

C’est d’ailleurs pour cela que je répète souvent qu’un style de vie séduisant est finalement la seule technique de séduction qui fonctionne vraiment à tous les coups.

Il y a fondamentalement deux grandes différences entre la séduction « d’avant » et celle d’aujourd’hui :

  1. Les réseaux sociaux ont pris une dimension bien plus importante qu’auparavant. Et par effet boule de neige, l’importance de l’image que nous dégageons dans la société pour être attirant.
  2. Une femme, et d’autant plus si elle est particulièrement jolie et attirante, est aujourd’hui en 2018 bien plus sollicitée qu’il y a dix ans. Encore une fois, les réseaux sociaux, Tinder, et autres applications en sont une illustration.

J’ai déjà eu l’occasion de l’expliquer, mais aujourd’hui, une femme n’a qu’à installer une application sur son smartphone, et faire un peu de tri, pour trouver très facilement un homme attirant qui a socialement, financièrement, et / ou physiquement réussi.

C’est pourquoi une femme jolie aura aujourd’hui, de manière générale, plus d’exigences à un séducteur qui viendrait l’aborder. Dans la rue, ou ailleurs.

Les règles du jeu sont toujours les mêmes, elles sont juste plus visibles

C’est la visibilité de ces règles du jeu qui a mon sens fait naître chez certains hommes ce sentiment que la séduction de rue devient plus difficile.

Néanmoins, ces règles sont toujours les mêmes.

  • L’attraction est créé par les mêmes leviers
  • L’homme séduisant avec un style de vie et des objectifs ambitieux a toujours eu (et aura toujours) plus de résultats que l’homme lambda.
  • Le travail sur soi et le développement personnel sont toujours (si ce n’est encore plus) leur importance dans le cadre de l’apprentissage de la séduction.
  • Les fondamentaux de l’approche directe sont tout à fait identiques.

Le séducteur naturel a toujours eu, et continuera d’avoir des résultats grâce à la séduction de rue

En conclusion, je pense sincèrement que certaines inquiétudes que certains peuvent avoir au sujet de l’approche de rue, et du harcélement, ne sont pas fondées.

Il y a dix ans, on disait déjà que l’approche directe deviendrait impossible.

Et pourtant, elle reste aujourd’hui tout à fait d’actualité… A la condition que vous fassiez partie de ces hommes qui ont décidé d’intégrer la séduction à leur style de vie, et non pas l’inverse.

Cela tombe bien, je ne m’adresse ici qu’à la minorité des hommes qui ont déjà fait le le pari de la séduction naturelle, sans artifices, et simple.

Autrement dit, rien de nouveau sous le soleil, pour ceux qui ont su développer la bonne vision de la séduction.

Bonne chasse 😉

Votre ami,

Famix.

Lire l’article original

Non classé